Contact

Société d'histoire et d'archéologie du canton de Neuchâtel

Château de Valangin

CH-2042 VALANGIN

www.histoirene.ch

histoirene@gmail.com

Abonnez-vous à notre lettre d'information
  • Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle

© 2018 - Société d'histoire et d'archéologie du canton de Neuchâtel

PUBLICATIONS

La SHAN soutien la publication de travaux sur l'histoire de la région de Neuchâtel. Nous travaillons, pour cela, en collaboration régulière avec les éditions Alphil et nous proposons ces ouvrages à nos membre à des prix avantageux. 

Nous recensons également des ouvrages sur l'histoire, susceptibles d'intéresser nos membres

Publication en collaboration avec la SHAN

Suggestions de lecture..

Un prince neuchâtelois prisonnier du dauphin

37 CHF / 29 CHF

Convoyer une rançon dans la France de la guerre de Cent Ans

Le 10 septembre 1419, sur le pont de Montereau, au confluent de la Seine et de l'Yonne, Jean sans Peur, duc de Bourgogne, est assassiné par de proches conseillers du dauphin Charles. Étant donné l'importance politique de la victime et de ses meurtriers, les conséquences de cet acte pèseront sur l'histoire dynastique et politique de la France. Mais, ce jour-là, d'autres hommes sont victimes des gens du dauphin. Ainsi, le jeune Jean de Fribourg, fils du comte de Neuchâtel, qui faisait partie de la suite de Jean sans Peur comme écuyer, est épargné, mais emmené en captivité. Afin de le sauver, il faut négocier une rançon. Le comte de Neuchâtel envoie des représentants qui traversent la Franche-Comté, la Bourgogne, la Champagne et l'Ile-de-France pour finalement arriver à Paris où la rançon sera versée.
À leur retour, ils doivent rendre des comptes à leur seigneur ; c'est pourquoi l'un d'entre eux a pris des notes tout au long de leur voyage et, une fois rentré, rédige un livre de compte. Grâce à cette source, qu'elle a éditée et traduite, Anne-Laure Souissi-Sans a su évoquer les acteurs de ce périple et leur vie quotidienne à travers les diverses facettes de la vie sociale, politique et économique, pour faire revivre sous les yeux du lecteur les aléas de ce voyage.

Le moyen âge mythique des neuchâtelois

37 CHF / 29 CHF

Réécrire l’histoire pour devenir suisse: sur les traces d’un faussaire du XVIIIe siècle

Les Neuchâtelois sont-ils suisses depuis toujours ? Oui, répond la Chronique des Chanoines, témoignage de l'histoire médiévale de Neuchâtel. Un texte devenu si populaire sous la jeune République neuchâteloise issue de 1848, à la recherche de mythes fondateurs pour affirmer son identité helvétique, que lorsque l'historien Arthur Piaget remet son authenticité en cause en 1895, cela lance un véritable scandale. Mais pourquoi cette mystification ?
Ce livre est une plongée dans les papiers personnels du redoutable faussaire à l'origine de ces textes : Abram de Pury (1724-1807), proche ami de Rousseau, conseiller d'État tumultueux et disgracié suite à un conflit au sujet de la fiscalité du Pays de Neuchâtel.
À la recherche de ses méthodes de travail, l'auteur entraîne le lecteur à la découverte des impressionnantes recherches du faussaire, sa mise en place minutieuse d'un réseau de textes apocryphes se soutenant les uns les autres, brouillant les pistes par de subtils artifices de mystification littéraire. C'est aussi l'occasion de comprendre les motivations du personnage et de relier cette vaste entreprise à un contexte et à une orientation politique bien précise : l'inclusion de Neuchâtel dans le renouvellement d'alliance franco-suisse en 1777. En effet, il s'agit pour Abram de Pury de défendre le caractère suisse de Neuchâtel et de tenter de rapprocher la Principauté du Corps helvétique par la mise en scène d'une histoire où les Neuchâtelois ont participé aux grands événements de la Suisse. On s'aperçoit également de l'existence d'un parti politique pro-helvétique au sein de l'élite neuchâteloise de la fin du XVIIIe siècle, oeuvrant en marge des instructions reçues du Roi de Prusse.
On ne savait plus que croire. Ce livre permet de faire la part du vrai et du faux dans l'ancienne histoire neuchâteloise.

Louis Turban (1874-1951), horloger de La Chaux-de-Fonds, et son monde

37 CHF / 29 CHF

Fragments de vies minuscules

Louis Turban fut un homme sans histoires. Grâce à ses Souvenirs, journal tenu de 1911 jusqu'à sa mort en 1951, son histoire est parvenue jusqu'à nous. Histoire banale, en regard des trajectoires des puissants, des héros et des marginaux. Mais rien n'indique que, pour lui, elle fut terne, monotone : occupé par ses tâches journalières, distrait par les plaisirs de l'existence, bouleversé par quelques événements heureux ou tragiques, il a vécu, intensément

"Que donc ce que Dieu a joint, l’homme ne le sépare point"

37 CHF / 29 CHF

Justice matrimoniale dans le comté de Neuchâtel de 1800 à 1848

Divorce, séparation de corps et de biens, obligation de donner suite à des promesses de mariage... A la croisée des chemins entre histoire du droit et celle des mentalités, cet ouvrage retrace le fonctionnement de la justice matrimoniale dans le Comté de Neuchâtel.

Ce travail vise d'une part à comprendre quelle valeur juridique était accordée aux griefs exprimés par les époux - et plus particulièrement les femmes - qui comparaissaient devant la chambre matrimoniale du Comté de Neuchâtel ; d'autre part, il expose le fonctionnement de ce tribunal, sans cesse confronté à des incohérences juridiques découlant de carences en matière de délimitation de compétences.

Pour appréhender cet important corpus de documents, l'auteur a privilégié une approche statistique, lui permettant d'étendre sa réflexion à la nature des relations entre les femmes et les hommes, ainsi qu'à leur expression devant la justice neuchâteloise. Son analyse permet aussi de saisir certaines évolutions survenues lors de la première moitié du XIXe siècle, notamment l'impact des changements socio-économiques sur les mentalités ou encore la perception du « bonheur conjugal » au sein des couples.

1 / 1

Please reload